Mise en hivernage de votre piscine

Réussir l’hivernage de sa piscine, c’est la garantie d’une remise en route au printemps plus facile, sans dégâts et sans surcoût. Qu’il s’agisse d’un hivernage actif ou passif, voici donc une liste des 9 erreurs à éviter avant l’arrivée de l’hiver.

LES ERREURS LORS DE LA MISE EN HIVERNAGE

1 – Procéder à l’hivernage de sa piscine trop tôt… ou trop tard

Ça n’est pas parce que l’automne est arrivé et que vous ne vous baignez plus que vous devez systématiquement procéder à l’hivernage de votre piscine. Un seul facteur doit déterminer le bon moment : la température de l’eau. Si elle dépasse encore les 15 °C, alors il faut attendre. Sous peine, autrement, de voir proliférer algues et bactéries, surtout en cas d’hivernage passif. Idéalement, attendre qu’elle tourne autour des 12°C depuis quelques jours, et que les prévisions météorologiques n’annoncent pas un redoux. À l’inverse, n’attendez pas non plus les premières gelées nocturnes pour le faire. Vous risqueriez d’avoir des dégâts au niveau de votre système de filtration ou des canalisations, voire des fissures sur des éléments de votre bassin. On vous laisse imaginer le coût des réparations…

2 – Vider complètement sa piscine

La solution, radicale, peut à première vue apparaître comme la plus simple. Vidanger le bassin et attendre ensuite le retour du printemps pour le remettre en eau. Erreur !! Si le revêtement est un liner, l’eau ne faisant plus pression sur les parois, il va se décoller et se déformer… impossible, ensuite, qu’il retrouve sa position initiale. Idem pour une piscine coque ou un bassin en ciment. L’absence d’eau durant une longue période peut faire apparaître des déformations, voire pire pour une piscine coque. Le bassin pourrait remonter et endommage toute votre installation. Et dans ce cas, bien sûr, la garantie décennale n’est plus valable.

3 – Hiverner une piscine sale

La tentation peut être grande, à la fin de l’été, de faire l’impasse sur un nettoyage minutieux de sa piscine avant de la mettre en hivernage, repoussant ainsi la corvée au printemps… Une erreur à ne pas commettre. Sauf si vous voulez prendre le risque que l’eau tourne irrémédiablement, ou avoir à réaliser une remise en route de votre piscine beaucoup plus compliquée, longue et coûteuse.

4 – Déterminer un mauvais niveau d’eau

Ce point est extrêmement important. Une erreur lors de la mise en hivernage de votre piscine peut en effet avoir de graves conséquences sur les équipements. Hivernage actif ou hivernage passif, le niveau de l’eau doit se situer aux 2/3 des skimmers. Et ce, durant tout l’hiver. Un bassin trop rempli pourrait abîmer la bâche d’hivernage. À l’inverse, si le niveau est trop bas et que votre piscine est en hivernage actif, le système de filtration peut s’endommager. Pensez donc à le vérifier régulièrement et à vidanger ou ajouter de l’eau, selon les besoins.

5 – Ne pas vidanger toutes les canalisations lors d’un hivernage passif

De l’eau stagnant dans le système de filtration, les buses ou les tuyauteries peut endommager les équipements s’il vient à geler, et générer de lourdes réparations.

NE PAS OUBLIER LES ACCESSOIRES D’HIVERNAGE

  1. Oublier de mettre du produit d’hivernage piscine
    À l’inverse des autres produits de traitement, il est le seul à posséder une action longue durée. Versez la quantité correspondant au volume d’eau de votre piscine, lors de sa mise en hivernage. Cela limitera la prolifération des algues et bactéries durant l’hiver.
  2. Oublier de mettre des flotteurs
    Même en hivernage actif (si vous n’êtes pas équipé d’un kit hors gel), il est préférable d’installer des flotteurs en travers du bassin. En cas de gel, ils évitent que l’eau n’exerce une trop forte pression sur les parois et ne provoque des fissures.
  3. Oublier de mettre la bâche d’hivernage
    Seule une bâche d’hivernage empêchera efficacement les saletés et autres feuilles de finir dans le bassin de la piscine et de pourrir l’eau. Pour rappel, une bâche à bulles n’est pas une couverture suffisante en hiver.
  4. Remettre sa piscine en route trop tard
    Enfin, n’attendez pas qu’il fasse trop chaud pour effectuer la remise en route de votre piscine au printemps. Algues et bactéries risqueraient sinon de se développer et de faire virer l’eau au vert, rendant l’opération plus délicate.

Vous voici maintenant bien informé sur les erreurs à ne pas commettre lors de la mise en hivernage de votre piscine. À vous de jouer !

Consultez aussi